2016.03 – Frédéric Duval

Mardi 08 Mars de 18h à 20h

Frédéric Duval
Professeur de Philologie romane à l’École nationale des chartes

Critique génétique d’une traduction :
le cas des Authentiques de Justinien
.

Le Corpus juris civilis, fruit de l’immense travail de compilation juridique effectué sous Justinien, a été traduit de latin en français au XIIIe s. Le volume considérable de cet ensemble (plusieurs fois la Bible) et la difficulté de son latin (bien plus complexe et technique que celui de la Vulgate) font de la campagne de traduction du droit romain engagée dès la fin de la première moitié du XIIIe siècle une entreprise sans équivalent dans l’histoire de la traduction médiévale en français. Le dossier textuel des Authentiques (l’une des parties du Corpus juris civilis) nous offre le témoignage exceptionnel d’une traduction en train de se faire à travers des révisions successives très rapprochées chronologiquement. Cet exemple nous permet de pénétrer dans l’atelier des traducteurs et ainsi de mieux saisir les conditions d’élaboration et de transmission de ces traductions du droit savant en français.