2014.02 – Maria Solovieva

Mardi 11 février 2014

Maria Solovieva
Maître de conférences à l’Université d’État de Saint-Pétersbourg :

Contribution des chercheurs russes
à l’étude de l’histoire de la langue française

Depuis la fin du XIXe siècle, le français est un objet de recherche et un centre d’intérêt pour les linguistes russes. Dans ses grandes lignes, la recherche menée en Russie vise des objectifs linguistiques, dialectologiques ou littéraires. En effet, nombreux sont les travaux de linguistique portant sur la grammaire, la phonétique ou le lexique des langues romanes, d’un point de vue diachronique aussi bien que synchronique, ainsi que les travaux unissant une étude linguistique à une approche littéraire, comme, par exemple, l’analyse stylistique de textes médiévaux faisant apparaître l’interdépendance entre les fonctions poétiques d’une œuvre et les moyens verbaux de leur expression.

Après avoir présenté l’état de la recherche en ancien français dans les universités de Moscou et Saint-Pétersbourg, Maria Solovieva a présenté ses propres recherches, dans un domaine à la frontière de la langue et de la littérature, que l’on appelle stylistique en Russie. Elle étudie l’interdépendance entre les personnages et les motifs littéraires, ainsi que les moyens linguistiques qui l’expriment. Sa thèse porte sur l’expression du comique dans le Cycle de Guillaume d’Orange.

Télécharger la bibliographie des ouvrages russes consacrés à l’histoire du français et au français médiéval