2015.02 – Zinaida Geylikman

Mardi 17 février 2015

Sorbonne, amphithéâtre Chasles

La différenciation sémantique
des formes monosyllabiques et bysillabiques du substatif baron
dans les textes épiques tardifs

Zinaida Geylikman
(Doctorante contractuelle, Equipe SAPRAT, Mention HTD, EPHE)

Consulter le Powerpoint

Le substantif baron est reconnu comme étant propre au lexique des chansons de geste pendant toute la période de l’existence du genre au Moyen Âge. Concurrencé dès l’apparition du roman courtois dans d’autres genres littéraires par le substantif chevalier, il se maintient comme un des termes-titres les plus employés dans le genre épique jusqu’aux textes les plus tardifs. Plusieurs dictionnaires du français médiéval mettent en évidence la possibilité de l’emploi adjectival de ce substantif dans les chansons de geste, signalant que seules les formes monosyllabiques ber, bers, anciennes formes du CSS, subissent l’adjectivation. Dans notre communication, nous allons essayer d’observer l’évolution du sens des formes monosyllabiques et dissyllabiques du substantif baron, ainsi que leurs rapports dans l’histoire du genre épique français au Moyen âge, afin de rendre compte de leur différenciation sémantique et morphologique dans les chansons de geste tardives. Nous allons également évoquer quelques principes méthodologiques de notre travail de thèse, dont la présente étude fait partie.