2015.02- Thierry Ponchon

Mardi 17 février 2015

Sorbonne, amphithéâtre Chasles

Émergence et disparition des dérivés de outre de l’ancien français au français actuel

Thierry Ponchon
(Maître de conférences en sciences du langages
à l’Université de Reims Champagne-Ardenne)

La polysémie et la pluri-catégorialité de outre sont des faits notables qui se manifestent dès ses premiers emplois dans la Vie de Saint-Alexis jusqu’à ses apparitions dans les blogs et les forums actuels. Ces caractéristiques se retrouvent dans bien de ses dérivés et composés qui dépassent les 70 tous siècles confondus. Prolongeant une première approche qui délimita le signifié de puissance de outre et fit un état des lieux synthétique (Colloque international Prépositions, conjonctions, connecteurs (Paris-Sorbonne, mars 2014) [à par.]), l’analyse proposée, faute de pouvoir tout embrasser, ne se limitera qu’à l’étude diachronique des seuls dérivés (au nombre de 22). Elle s’appuiera sur un ensemble de dictionnaires (Godefroy, Dictionnaires de l’Académie française, TLFi et bien d’autres), sur les deux Corpus Garnier Électronique et sur Frantext, ainsi que sur des commentaires et des dialogues relevés sur la toile. Il ne s’agira dans cette intervention que de présenter un panorama partiel et circonscrit visant à mettre en lumière non seulement le fait que outre a eu dans son histoire de nombreux dérivés dont les sens ont pu varier (comme outrage), mais aussi que certains d’entre eux ont disparu (comme l’adjectif outrier) et que d’autres ont émergé, quelques-uns très récemment (comme l’adverbe outrement) et à la limite parfois de l’ambiguïté sémantique (comme le néologisme outrageance) ; l’objectif étant de participer, à plus long terme, à une théorisation de la disparition dans le cadre de l’évolution de la langue et du changement sémantique.